Découvrez les secrets cachés de l’acidité du sol : ses causes, les solutions efficaces et les plantes qui y prospèrent

L'acidité du sol est une mesure essentielle pour tout jardinier en permaculture.

Comprendre l’acidité du sol #

Elle est déterminée par le potentiel hydrogène, couramment appelé pH, qui oscille entre 0 et 14. Un pH inférieur à 7 indique un sol acide.

Un sol est considéré comme neutre avec un pH de 7, ou plus précisément entre 6.5 et 7.5, tandis qu’un pH supérieur à 7 indique un sol basique ou calcaire. Pour une croissance optimale, la plupart des plantes préfèrent un sol dont le pH varie entre 6 et 7.5.

Les coupables de l’acidification du sol #

L’acidification du sol peut survenir pour plusieurs raisons. Les fertilisants chimiques, en particulier ceux contenant de l’ammoniac, sont souvent en cause. De même, l’excès d’eau peut lessiver les minéraux du sol, contribuant à son acidification.

À consulter Découvrez comment garder votre piscine d’un bleu étincelant tout l’été avec ces conseils simples et efficaces

Enfin, une fertilisation organique ou minérale acide, comme l’urine ou le purin d’ortie, peut également rendre le sol acide si elle est utilisée en excès. Cependant, une légère acidité est normale et généralement non problématique pour le sol.

Reconnaître un sol acide #

La présence de certaines plantes comme la bruyère, la camomille romaine, le châtaignier, le genêt à balai, le jonc commun, la pensée sauvage, la petite oseille, le rumex à feuilles obtuses peut indiquer un sol acide. Un test simple avec du bicarbonate de soude peut également révéler l’acidité du sol. En présence d’acidité, une réaction effervescente se produit.

Si vous souhaitez connaître avec précision le pH de votre sol, vous pouvez opter pour une analyse chimique ou utiliser un pH-mètre de sol. Cependant, cela peut être coûteux.

Les défis d’un sol acide #

Un sol fortement acide peut perturber la vie du sol. Vous aurez du mal à y trouver des vers de terre et l’activité des micro-organismes du sol, tels que les champignons et les bactéries, sera considérablement réduite.

À consulter Comment sauver un oisillon tombé du nid ? Découvrez 5 gestes essentiels pour agir rapidement et efficacement

Cela peut entraîner une mauvaise assimilation des éléments minéraux par les plantes, causant des carences et une croissance lente. De plus, ces plantes, faibles en vitalité, seront plus susceptibles d’être affectées par des maladies ou des attaques d’insectes.

Les plantes qui aiment l’acidité #

Si votre sol est acide, vous pouvez profiter de cette situation pour cultiver des plantes acidophiles, également appelées « plantes de terre de bruyère ».

  • Terre faiblement acide (pH entre 6 et 7) : ail, asperges, blettes, carottes, choux fleurs, choux kale, choux de Bruxelles, choux brocolis, concombres, courgettes, échalotes, endives, fraises, framboises, groseilliers, haricots, mâche, navets, panais, poivrons, pommes de terre, radis, rhubarbe, tomates.
  • Terre très acide (pH inférieur à 6) : asperges, carottes, courgettes, échalotes, fraises, framboises, groseilles à maquereau, mâche, myrtilles, panais, piments et poivrons, pommes de terre, rhubarbe.

Remédier à l’acidité excessive du sol #

Il n’est pas toujours nécessaire de relever le pH d’un sol acide. En effet, certaines plantes acidophiles peuvent naturellement rééquilibrer le pH du sol. Cependant, si vous souhaitez élargir les possibilités de culture dans une terre acide, plusieurs solutions existent.

Premièrement, enrichissez votre sol en humus. Un sol riche en humus permet de cultiver la plupart des plantes, même celles qui préfèrent normalement les sols calcaires. Deuxièmement, semez des engrais verts comme le lupin, le millet, le mélilot ou le sarrasin qui ont la capacité de rectifier le pH du sol. Enfin, vous pouvez utiliser des amendements calcaires pour relever rapidement le pH du sol.

FAQ:

  • Qu’est-ce qu’un sol acide ?
    Un sol acide est un sol dont le pH est inférieur à 7.
  • Quelles sont les causes de l’acidification du sol ?
    L’acidification du sol peut être causée par des fertilisants chimiques, l’excès d’eau ou une fertilisation organique ou minérale acide excessive.
  • Comment reconnaître un sol acide ?
    La présence de certaines plantes ou un test simple avec du bicarbonate de soude peut indiquer un sol acide.
  • Quelles plantes poussent dans un sol acide ?
    Les plantes acidophiles, comme l’ail, les asperges, les blettes, les carottes, les choux fleurs, les framboises, les groseilliers, les haricots, la mâche, les navets, les poivrons, les pommes de terre, les radis, la rhubarbe, les tomates, prospèrent dans un sol acide.
  • Comment puis-je remédier à l’acidité excessive du sol ?
    Enrichir le sol en humus, semer des engrais verts ou utiliser des amendements calcaires peuvent aider à remédier à l’acidité excessive du sol.

Flottemanville-hague.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis