Terre acide menaçant votre jardin : comprendre les causes, découvrir les solutions et les végétaux qui s’y adaptent

Partons à la découverte de l'acidité du sol, une réalité cruciale pour n'importe quel jardinier.

Comprendre l’acidité du sol #

Cela se traduit par le niveau de PH, une échelle allant de 0 à 14, qui mesure la présence d’ions H+ dans le sol.

Quand le PH est inférieur à 7, le sol est considéré comme acide. Avec un PH de 7, le sol est neutre. Cependant, un PH supérieur à 7 indique un sol basique ou calcaire.

Identifier les causes de l’acidification du sol #

L’acidité du sol peut être le résultat de plusieurs facteurs. L’un d’entre eux est l’utilisation d’engrais chimiques, en particulier ceux contenant de l’ammoniaque.

À consulter 4 étapes pour détruire durablement les mauvaises herbes entre les dalles de votre terrasse ! – Agrapresse.fr

L’acidité peut aussi être due à un lessivage des minéraux du sol, soit parce que le sol est exposé, soit à cause d’un arrosage excessif. L’utilisation d’engrais organiques ou minéraux acides peut également entraîner une acidification du sol, bien que dans ce cas une légère acidification soit normale et non problématique.

Reconnaître une terre acide #

Certaines plantes peuvent indiquer si un sol est acide. Par exemple, la bruyère, la camomille romaine, le châtaignier, le genêt à balai, le jonc commun, la pensée sauvage, la petite oseille, le rumex à feuilles obtuses.

Un autre moyen de déterminer l’acidité du sol est de faire un test simple avec du bicarbonate de soude. Si une réaction effervescente se produit, cela signifie que le sol est acide.

  • PH inférieur à 7 : sol acide
  • PH égal à 7 : sol neutre
  • PH supérieur à 7 : sol basique ou calcaire

Impacts d’un sol acide sur les cultures #

Un sol fortement acide perturbe la vie du sol. Il peut être difficile d’y trouver des vers de terre et l’activité des micro-organismes dans le sol peut être considérablement ralentie.

À consulter Vous rêvez d’un persil luxuriant ? Découvrez les secrets de taille pour booster sa croissance et parfumer vos plats

En conséquence, cela peut entraîner une mauvaise assimilation des éléments minéraux par les plantes, conduisant ainsi à des carences et une faible croissance des végétaux. Ces dernières, manquant de vitalité, seront également plus vulnérables aux maladies ou aux attaques animales.

Végétaux adaptés à l’acidité du sol #

Si votre sol est acide, ne vous inquiétez pas. Il existe des plantes acidophiles qui se développent parfaitement dans ce type de sol.

Par exemple, en terre faiblement acide (PH entre 6 et 7), vous pouvez cultiver sans problème des fruits et légumes comme l’ail, les asperges, les blettes, la carotte, les choux fleurs, les choux kale, les choux de Bruxelles, les choux brocolis, les concombres, les courgettes, les échalotes, les endives, les fraises, les framboises, les groseilliers, les haricots, la mâche, les navets, les panais, les poivrons, les pommes de terre, les radis, la rhubarbe, les tomates.

En terre très acide (PH inférieur à 6), vous pouvez cultiver des asperges, carottes, courgettes, échalotes, fraises, framboises, groseilles à maquereau, mâche, myrtilles, panais, piments et poivrons, pommes de terre, rhubarbe.

FAQ:

  • Qu’est-ce qu’une terre acide?
    Une terre acide est une terre dont le PH est inférieur à 7.
  • Quelles sont les causes de l’acidification du sol?
    Les principales causes de l’acidification du sol sont l’utilisation d’engrais chimiques, l’excès d’arrosage et l’utilisation d’engrais organiques ou minéraux acides.
  • Comment puis-je savoir si ma terre est acide?
    Vous pouvez vérifier l’acidité de votre sol en utilisant du bicarbonate de soude. Si une réaction effervescente se produit, cela signifie que le sol est acide.
  • Quels végétaux poussent bien en terre acide?
    En terre faiblement acide, vous pouvez cultiver sans problème des fruits et légumes comme l’ail, les asperges, les blettes, la carotte, les choux fleurs, les choux kale, les choux de Bruxelles, les choux brocolis, les concombres, les courgettes, les échalotes, les endives, les fraises, les framboises, les groseilliers, les haricots, la mâche, les navets, les panais, les poivrons, les pommes de terre, les radis, la rhubarbe, les tomates. En terre très acide, vous pouvez cultiver des asperges, carottes, courgettes, échalotes, fraises, framboises, groseilles à maquereau, mâche, myrtilles, panais, piments et poivrons, pommes de terre, rhubarbe.
  • Est-il possible de modifier l’acidité de mon sol?
    Oui, il est possible de modifier l’acidité de votre sol en utilisant des amendements calcaires. Cependant, il est préférable de le faire progressivement pour ne pas perturber la vie du sol.

Flottemanville-hague.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis