Découvrez les secrets des désherbants naturels : avantages, inconvénients et alternatives pour un jardin plus sain et équilibré

Le désherbage est une problématique majeure pour tout jardinier soucieux de son environnement.

Désherbage : aperçu des alternatives naturelles #

Suite à l’interdiction des désherbants à base de glyphosate en 2019, nombreux ont été les amateurs de jardinage qui se sont tournés vers des solutions naturelles. Il faut toutefois prendre conscience qu’un désherbant, même naturel, a toujours un impact sur la vie du sol.

Il convient donc de privilégier ces désherbants dans les zones non cultivées du jardin comme les allées ou les terrasses. Il est préférable de les éviter dans les zones de cultures où des alternatives plus respectueuses de l’environnement existent.

Quelques désherbants naturels à faire chez soi #

Faire son propre désherbant est une solution économique. Cependant, il est important de préciser que ces désherbants faits maison ne sont pas sélectifs, ce qui signifie qu’ils ne distinguent pas les herbes indésirables des cultures. Voici quelques recettes à base de produits naturels, à réaliser chez soi.

À consulter 4 étapes pour détruire durablement les mauvaises herbes entre les dalles de votre terrasse ! – Agrapresse.fr

  • Le vinaigre blanc : utilisé pur, il permet d’éliminer efficacement les mauvaises herbes grâce à son acidité élevée. Pour renforcer son efficacité, on peut y ajouter du sel et du savon noir. Attention cependant à ne pas l’utiliser sur un sol acide.
  • L’eau de cuisson : l’eau de cuisson des pâtes, des pommes de terre ou des légumes peut servir à désherber naturellement. Elle doit être versée encore chaude sur les herbes indésirables.
  • Le bicarbonate de soude : à utiliser avec précaution, car il peut affecter les plantes que l’on souhaite conserver. De plus, il n’est pas recommandé en sols calcaires.
  • Le gros sel : à saupoudrer directement sur les mauvaises herbes. Il est cependant déconseillé dans les zones cultivées, car il peut persister dans le sol et affecter les futures plantes.
  • Le purin d’ortie non dilué : il peut servir de désherbant naturel efficace, mais son odeur peut être désagréable.

Alternatives aux désherbants naturels #

Il existe des alternatives plus respectueuses de l’environnement et de la biodiversité aux désherbants naturels. Voici quelques suggestions.

  • Désherbage thermique : cette méthode ne préserve pas les formes de vie présentes dans les couches supérieures du sol. Elle est donc appropriée pour les zones non cultivées.
  • Désherbage manuel : l’arrachage des adventices demeure la façon de désherber la plus respectueuse de l’environnement. On peut le faire manuellement ou à l’aide d’outils.
  • Paillage : pour éviter le désherbage et ne pas nuire à la biodiversité, on peut recourir au paillage. Les feutres ou toiles de paillage représentent également une alternative intéressante.

FAQ:

  • Qu’est-ce qu’un désherbant non sélectif ?
    Un désherbant non sélectif est un produit qui ne fait pas la différence entre les herbes indésirables et les cultures.
  • Est-ce que le vinaigre peut servir de désherbant ?
    Oui, le vinaigre blanc peut être utilisé comme désherbant naturel grâce à son acidité élevée.
  • Quelles sont les alternatives au désherbage chimique ?
    On peut citer le désherbage thermique, le désherbage manuel ou le paillage.
  • Peut-on utiliser du gros sel comme désherbant ?
    Oui, le gros sel peut être saupoudré directement sur les mauvaises herbes, mais il peut persister dans le sol et affecter les futures plantes.
  • Qu’est-ce que le purin d’ortie ?
    Le purin d’ortie est une solution naturelle obtenue par fermentation de feuilles d’orties dans de l’eau. Non dilué, il peut servir de désherbant naturel efficace.

Flottemanville-hague.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :

Partagez votre avis